Avant le vote, à l'unanimité, du conseil municipal du 17 février 2018 concernant le prix de la part communale du tarif de distribution de l'eau potable, le maire a fait la déclaration suivante :  pdf Déclaration du maire avant le vote du conseil municipal du concernant la part communale du tarif de l'eau potable (31 KB)

bulletin73

Vous pouvez télécharger le  pdf Bulletin 73 (1.70 MB)  et son complément  pdf Bulletin 73 - Complément (309 KB)

pdf (1.70 MB)

Le maire, Patrick Huet, a été interrogé, à plusieurs reprises cette semaine sur l'évolution à venir du prix de l'eau, à la suite de la décision prise en conseil municipal le 27 février 2018. Le conseil municipal a décidé de continuer à confier la distribution d'eau à Véolia, toujours dans le cadre d'une délégation de service public mais désormais dans le cadre d'une délégation de service public spécifique à Bréhat.

Pour couper court à toute polémique, il tient à préciser qu'aucune décision du conseil municipal n'a été prise, à ce stade, en matière de fixation de la part qui revient à la commune en matière de distribution d'eau.

Ce qui signifie clairement que toute  extrapolation sur le prix global de l'eau que paye chaque usager final n'est pas fondée.

Interrogé sur ce sujet, cette semaine, par un membre du conseil municipal qui s'inquiétait d'une éventuelle et forte augmentation à venir, le maire a tenu à faire la réponse suivante :

Je comprends ton interrogation sur un sujet aussi sensible que l’eau pour nous tous. Je partage le fait qu’elle est chère à Bréhat et nous ne sommes pas les seuls à penser ainsi.
Je veux te rassurer et me donner l’occasion de partager ce point de vue avec nos collègues (j’étais absent au conseil de samedi dernier).

Le conseil municipal devra prendre en matière du prix de la distribution d’eau des décisions en la matière et elle le fera naturellement après qu’il y ait eu un examen en commission Finances, économie, communication.
Sans rentrer dans les détails, le prix de l’eau que nous payons tous est composé au moins de deux choses :
Le prix de la distribution d’eau (part communale et part du distributeur)
Les taxes à divers organismes
Et pour ceux d’entre nous qui sont raccordés à l’assainissement collectif, d’une troisième :
Le prix de la collecte et du traitement des eaux usées, c’est-à-dire l’assainissement (également part communale et part du distributeur)

Les taxes à divers organismes : ce n’est pas nous qui les fixons.

Le prix de l’assainissement.
La part de Véolia est fixée dans la DSP que nous avons avec eux depuis le 1er janvier 2017.
Le prix de la part communale, nous l’avons pris en compte au moment d’établir le programme des nouvelles tranches. Il fait partie du plan de financement. Nous en avons débattu plusieurs fois en commission. Il n’est pas question de l’augmenter, nous avons même dit que nous le reverrions éventuellement à la baisse quand le programme sera stabilisé.

Quant au prix de la distribution d’eau, lui-même
Jusqu’à présent, une partie revenait au distributeur (Véolia), l’autre part revenait à l’intercommunauté de Paimpol-Goélo qui en fixait le montant, probablement en tenant compte de critères politiques.

Dans le cadre de la DSP que le conseil municipal a votée samedi (je suis convaincu naturellement que c’est la bonne solution), Véolia fait deux choses : elle assure un service et nous revend de l’eau achetée à GP3A. Cette eau représente d’ailleurs la moitié du coût de la prestation (36 000 € sur 71 000 €).

D’après mes informations, GP3A pour le territoire de l’ancienne communauté de communes de Paimpol-Goélo va augmenter ses tarifs de 3 à 5 % pour cette partie « distribution d’eau » (part distributeur et part GP3A).

Nous allons, nous, devoir fixer la part communale de cette distribution d’eau.
A quoi va servir cette part ? A financer les investissements en matière d’eau à Bréhat (canalisations…) et à payer directement à GP3A une participation aux frais d’investissement pour ses usines de production d’eau et de stockage.

Si nous décidons qu’une partie/la totalité des investissements et en particulier ce que nous allons devoir payer à GP3A doit être supportée par le budget général nous pouvons très bien envisager une augmentation très faible (en tout cas au plus égale à ce que va pratiquer GP3A), voire une stabilité de ce prix global de la distribution d’eau. Il s’agira d’un choix politique.
A vrai dire nous avons déjà donné une première réponse quand nous avons décidé de changer, en les finançant par le budget général de la commune, des canalisations d’eau à l’occasion des travaux d’assainissement.

Note : GP3A est la communauté d'agglomération dans laquelle l'ancienne communauté de communes de Paimpol-Goélo a été incluse

 

Une coupure d’eau générale sur toute l’Île

est prévue pour des travaux :

 Lundi 5 février et mardi 6 février de 10h à 12h.

voeux2018

Le maire, Patrick Huet a présenté ses voeux à la population le 13 janvier 2018, à la salle polyvalente.

Nous vous informons que la mairie sera fermée au public exceptionnellement le vendredi 12 janvier 2018

 

 

Communication de la préfecture des Côtes-d’Armor :

Au passage d'une dépression assez creuse sur le sud de l'Angleterre, des rafales de vent de secteur Nord-ouest touchent aujourd'hui, mercredi 27 décembre 2017, le département des Côtes-d'Armor, elles persisteront pendant quelques heures.
Les rafales côtières atteignent 90 à 110hm/h, ponctuellement 120km/m sur les caps exposés. A l'intérieur des terres les rafales sont un peu moins virulentes mais atteignent 80 à 90 km/h, parfois 100km/h.
La dépression se déplacera d'ouest en est au cours de la journée pour gagner progressivement la Normandie.

 

Vous êtes ici : Accueil --- Vie quotidienne --- Actualités --- Actualités

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris