News

Compte rendu de la 11e réunion de crise Covid-19, le  23 mai 2020.
Étaient présents :

Patrick Huet, maire

Yves Trimaille, médecin

Pascal Guézou, lieutenant du Centre de secours de Bréhat (SDIS)

Antoine Tartault, pompier du Centre de secours de Bréhat (SDIS) 

 

Compte rendu de la 11ème réunion de crise Covid-19, le 23 mai 2020.
Étaient présents :

Patrick Huet, maire
Yves Trimaille, médecin
Pascal Guézou, lieutenant du Centre de secours de Bréhat (SDIS)
Antoine Tartault, pompier du Centre de secours de Bréhat (SDIS)

PREAMBULE
Intervention du Docteur Yves Trimaille

Au niveau national, l’épidémie poursuit sa régression.
Toujours moins de consultations pour suspicion de coronavirus, moins d’hospitalisations, moins d’occupations de lits en réanimation.
Un bémol à tout ceci néanmoins.
Nous avions dit, il y a 15 jours, que le chiffre important à scruter était celui du nombre de nouveaux cas détectés, devenant un paramètre essentiel du suivi de l’épidémie.
Du fait du changement de stratégie, consistant à réaliser un nombre beaucoup plus conséquent de tests à partir du 11 mai, jusqu’à 700 000 par semaine, alors que jusque-là, entre le 21 janvier et le 14 mai 850 000 tests avaient été pratiqués, soit 13%° de la population, en notant au passage qu’en Allemagne cette proportion est de 33%°, le nombre de cas confirmés au quotidien, résolument, depuis le 30 avril, en dessous de 1000, était attendu aux alentours de 3 900 nouveaux cas par jour.
Qu’en est-il ?
En premier lieu, les données quotidiennes diffusées par Santé Publique France, sont toujours annoncées comme « en attente de consolidation » ( c’est ce qui s’est passé pour la journée du 6 mai où le nombre annoncé de 939 nouveaux cas a été consolidé une semaine plus tard à 4 183 ( rattrapage ) ).
Ce n’est qu’en fin de lecture du point hebdomadaire du 14 mai, que figure la référence des travaux de modélisation français qui éclairent ces propos.
Sans douter de la grande compétence des auteurs de ce modèle, il serait bon d’expliquer pourquoi des données réelles, mesurées, validées, devraient être remises en cause par une prévision modélisée.
D’où prudence avec les chiffres.

Au niveau local la vigilance reste de mise.
Les cas suspects sont testés.
Toujours pas de nouveaux cas, rien au sein de l’EHPAD.

En synthèse de tout cela, en cette période de dé-confinement, dont nous pourrons réellement juger des effets au niveau sanitaire d’ici 15 jours, nous vous livrons en éclairage la circulaire hebdomadaire de l’activité des Sapeurs Pompiers sur le département prouvant s’il est nécessaire qu’il n’est pas encore temps de donner le clap de fin de cette épidémie.

Pour finir nous vous livrons l’échange ayant eu lieu ce mardi avec les enfants de l’école.
Vous pourrez ainsi vous rendre compte de l’acuité avec laquelle les enfants d’ici ou d’ailleurs sont en mesure d’analyser nos comportements.
A nous de ne pas les décevoir.

Petit questionnaire des enfants de l’école de Bréhat :

A vos stylos
Qu'est-ce qu'un virus ?
Qu'est-ce qu'un coronavirus ?
Comment matérialise-t-on le virus ?
D'où vient-il ?
Quel est le rôle joué par les chauves-souris et le pangolin ?
Que signifient MERS-COV , SARS-COV 1 et 2, COVID-19 ?
Quels sont les signes de la maladie ?
Y a-t-il plusieurs souches du virus ?
Qu'est-ce qu'un porteur sain ?
Comment se transmet le virus ?
Quelles sont ses voies d'excrétion ?
Quelles sont les voies de contamination ?
Comment pouvons-nous nous protéger ?
Quelles sont les mesures barrières ?
Qu'est-ce que la distanciation ?
Que représentent 4 m² ?
A quoi servent les masques ?
Pourquoi et quand se laver les mains ?
Combien de temps le virus reste-t-il dangereux, dans l'air et à l'extérieur ?
Que se passe-t-il si on embrasse son amoureux sur la bouche ?
Pourquoi le confinement donne des problèmes psychologiques ?
Pourquoi y a-t-il une crise économique ?
Est-il vrai qu'un Président qui serrait les mains est tombé malade ?
Les enfants sont-ils malades ?
Quels sont les risques chez les enfants ?
Qu'est-ce que la maladie inflammatoire chez les enfants ?
Les enfants contaminent-ils les grandes personnes ?
Qu'est-ce qu'une personne fragile ?
Les enfants doivent protéger les personnes âgées ?
Qu'est-ce qu'un test ?
A quoi servent-ils ?
A quoi correspond l’immunité ?

SITUATION A BREHAT
Médecin
1 cas testé négatif – arrêt de travail jusqu’au 1er juin
Tous les cas suspects sont détectés.

EHPAD
Aucun cas de covid-19 n’est à déplorer à ce jour.
Un nouveau résident est annoncé. Toutes les précautions seront prises notamment un test PCR 48h avant son entrée dans l’établissement et mise en quarantaine à l’EHPAD, puis test sérologique après 14 jours.

Documents annexes
Flash Information COVID-19 du SDIS  pdf Flash information du SDIS 22 (2.56 MB)
Panneau d’informations COVID-19 affiché au Bourg  image Préconisations de la commune de Bréhat (14 KB)

 

 

Nouvelle distribution de masques-barrières*

en tissu aux résidents sur l’île

 

Samedi 16 mai de 10h à 12h et de 14h à 16h

 

SALLE POLYVALENTE

 

Deux distributions de masques en tissu ont déjà été organisées jeudi 7 et samedi 9 mai à la salle polyvalente. Nous avions à disposition les 1000 masques achetés par la commune et plus de 800 masques artisanaux (très variés mais tous aux normes AFNOR) confectionnés par des bénévoles.

  

De nombreuses personnes se sont déplacées pour venir chercher des masques pour elles-mêmes ou pour d'autres. Nous en avons distribué 751 (322 masques achetés + 429 artisanaux).

  

Il nous en reste encore beaucoup. Nous pourrons donc donner un troisième masque (et peut-être un quatrième) aux personnes qui le souhaitent samedi 16 mai, de 10h à 12h et de 14h à 16h, à la salle polyvalente.

  

Si vous avez participé à la confection des masques, êtes-vous intéressé pour tenir une permanence ? Si oui, contactez Marie-Louise Rivoalen (06 79 51 11 56), François-Yves Le Thomas (06 61 58 67 04) ou Maryvonne Lamy (06 70 58 52 46)

 

* masques-barrières réutilisables norme AFNOR S76-001

 

Affichage de 9-Réunion 9 mai v3.doc en cours... Page 1 sur 4

Monsieur le Préfet,

Je me permets de vous écrire avec un degré d’urgence compte tenu de l’évolution actuelle et prévisible de la crise sanitaire Covid 19 concernant la commune de l’Ile de Bréhat et après avoir consulté le docteur Yves Trimaille, seul médecin de l'île, et les pompiers de l'île.

Votre arrêté du 18 mars 2020 limitant le flux d’arrivée de personnes sur l’île a eu un premier effet positif. Les vedettes de Bréhat ont drastiquement réduit leurs rotations quotidiennes. Cependant, nous avons constaté une augmentation importante de la population sur l’île venue pour l’élection municipale le 15 mars 2020. Dans leur grande majorité, ces personnes sont restées à Bréhat en raison des ordres de confinement décidés le lendemain. D'autres résidents sont alors venus rapidement. Nous estimons la population autour de 1.500, soit trois fois le niveau habituel hors vacances.

Une telle densité de population est de nature à favoriser la circulation épidémique du virus covid- 19, dont la présence est documentée sur l'île, en raison d'une augmentation de la promiscuité au sein des transports maritimes et des 3 commerces encore ouverts (l'alimentation, la boulangerie et le tabac-journaux) mettant sous tension la sécurité sanitaire assurée par 7 pompiers et le seul médecin en rappelant ici que les évacuations sanitaires sont rendues plus difficiles du fait de l'insularité.

En cette situation épidémique, la priorité est de protéger la population résidente à l'année qui est composée à 43% de personnes de plus de 65 ans, considérées comme plus fragiles face au virus, notamment les résidents de l'EHPAD. Notre médecin est désormais équipé et habilité à procéder à des tests sur place mais nous craignons ne pas pouvoir circonscrire le danger si nous ne réduisons pas encore plus le flux de personnes arrivant sur l’île.

Ainsi, je vous demande de limiter l’arrivée des personnes aux seuls résidents permanents. Je suis informé d’une possible arrivée de résidents secondaires autour des fêtes de Pâques, ce que nous souhaitons éviter à tout prix.

Aussi, je vous demande de restreindre les déplacements de résidents se rendant sur le continent aux seuls motifs de santé autorisés par le médecin ou de service public autorisés par les pompiers ou moi-même. La boulangerie, le Carrefour market et le bureau de tabac-journaux sont ouverts et régulièrement approvisionnés et capables de satisfaire aux besoins des résidents sur place.

Je vous saurais gré de bien vouloir donner suite à cette demande avec effet immédiat le 1er avril 2020.

Respectueusement,

Patrick Huet

Maire de l’Ile de Bréhat

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." />

RépondreTransférer

   

Page 2 sur 3

Sous-catégories

Les échos bréhatins....
Ca vient de sortir !

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris