Un nouvel arrêté réglementant la circulation sur l’île a été signé le 11 août 2020 pour entrer en vigueur le mercredi 12 août.

Ce nouveau règlement, qui remplace tous ceux qui ont été pris ces dernières années, a, pour premier objectif, le respect de l’environnement.

En effet, le territoire communal fait l’objet d’un classement au titre des dispositions du code de l’environnement et il est couvert par une Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEF) et une zone Natura 2000. Ces zones doivent être impérativement protégées des risques de pollution liés aux véhicules terrestre à moteur dont l’utilisation doit être encadrée.

C’est pourquoi l’usage des automobiles ou tout autres véhicules du même genre, par les particuliers, restent, comme par le passé, totalement interdit sur l’île. Seuls les professionnels peuvent utiliser des tracteurs, remorques, autres engins de chantier ou des véhicules électriques nécessaires à l’exercice de leurs activités.

Leur utilisation, hors activité professionnelle, est toujours proscrite. Le système d’autorisation préalable tel qu’il était en œuvre et qui était contraire à la loi a été aboli.

Cependant la commune demande une information préalable à l’entrée des véhicules sur son territoire. Ce qui lui permet de tenir un registre. Elle se réserve la possibilité de demander à un professionnel qui utilise trop de véhicules de réduire sa flotte.

La vitesse de circulation est fixée, de façon plus réaliste, à 20 km/h sur tout le territoire sauf la zone du Bourg où elle reste limitée à 12 km/h. Ces vitesses doivent également être respectées par les utilisateurs de vélos.


Le second objectif, non moins important, est la sécurité et la protection des piétons. En effet les routes de l’île sont étroites, les trottoirs sont absents et les sorties des propriétés et maisons ouvrent le plus souvent directement, sans visibilité, sur les voies publiques.

Pendant la période estivale le nombre de piétons est important et cette situation exige des mesures spécifiques pour assurer leur sécurité.

Pour éviter tout risque d’accident, sont interdits sur tout le territoire de la commune, tous les engins personnels de déplacements électrique tel que trottinettes électriques, gyropodes ou autre.

De même la circulation de tout véhicule terrestre à moteur, sauf quelques rares exceptions, est interdite, pendant la période estivale, de 10 heures à 18 heures, sur la zone du Bourg. Ses entrées sont matérialisées par des panneaux spécifiques et une marque blanche sur le bitume.

Pour atteindre ces deux objectifs, ce nouveau règlement se fonde sur la confiance, le sens du civisme de chacun et la responsabilité de tous. Pour prendre un seul exemple, le système des barrières de protection du bourg, pendant la période estivale, est partiellement abandonné.

D’une part, ce système est abandonné car il marquait la défiance de la commune à l’égard des habitants et plus généralement des usagers de la route. Expliquer, faire de la pédagogie parait plus efficace. Ainsi les loueurs de vélos seront associés à ce travail pédagogique. Ils informeront leurs clients de l’interdiction d’utiliser les vélos dans la zone du bourg en affichant l’arrêté dans leur boutique et en leur faisant lire un document.

Parallèlement un travail d’explication auprès des professionnels est menés par les élus. D’autre part le système des barrières n’est que partiellement abandonné car celles-ci restent en place. En effet le maire se réserve le droit de les fermer si le civisme et le sens des responsabilités n’est pas au rendez-vous. C’est à chacun de nous de respecter et de faire respecter ce nouveau règlement.

A lire également